Rechercher
  • éditeur

De nombreux arbres tombés dans l'eau

Publié le 22/09/2020 à 16h16 dans Ouest-France.

Au total, 206 arbres ont été recensés dans les étangs de Kermélo et Saint-Mathurin freinant la circulation de l’eau et des sédiments.


De nombreux arbres sont tombés, plongent ou pourrissent dans l’eau des étangs du Ter. Ils viennent d’être recensés, numérotés et photographiés par l’association EAU (Ensemble, amis, usagers) du Ter.

« En 2019, nous avons fourni à Lorient Agglomération des études sur la faune et la flore du Ter montrant 84 espèces protégées, rappellent les membres de l’association. Nous restons vigilants, ce qui a permis de prévenir de l’arrivée massive dans le premier étang salé du Ter des vers polychètes. Ces vers forment des îlots calcaires freinant les sédiments. C’est au total 206 arbres recensés qui freinent la circulation de l’eau et des sédiments. »


A l’étang Saint-Mathurin, cinq fois plus d’arbres à pourrir dans l’eau

L’association constate que si l’étang de Kermélo est entretenu pour la base nautique, les arbres tombés dans l’étang en amont de Saint-Mathurin sont très peu gérés, surtout lorsqu’ils sont loin du sentier. « L’étang de Saint-Mathurin est plus petit, mais il y a été recensé cinq fois plus d’arbres laissés pourrir dans l’eau ! ».

Au total, ce sont 206 arbres qui sont tombés dans les deux étangs de Kermélo et St-Mathurin


L’Agglomération projette de faire remonter l’eau salée dans l’étang amont de Saint- Mathurin. « Malheureusement, cela permettra aux vers polychètes de se répandre dans le second étang. Si les arbres ne sont pas enlevés avant, les amas de calcaire de ces vers s’accrocheront aux branches dans l’eau, ce qui démultipliera les freins à la circulation des sédiments, déplore l’association. Il appartient à l’Agglomération de rattraper le grand retard d’entretien et de faire un bon usage de tout ce bois. »

7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout